FLASH

Les titres de l’actualité sur Vision 2000

actualite

La POHDH, la JILAP et le RNDDH expriment leurs inquiétudes  par rapport  au manque de volonté des acteurs impliqués dans la mise en place du Collège transitoire du conseil électoral permanent, d’aboutir à une issue Heureuse. Ces organisations de promotion et de défense des Droits humains reprochent au président du CSPJ, Me Anel Alexis Joseph et 3 de ses collègues de travailler au profit du chef de l’Etat, Michel Martelly qui refuse délibérément d’organiser les sénatoriales partielles ainsi que les municipales et locales.

Des Port-au-Pinciennes et Port-au-Princiens opinant sur cette question se déclarent choqués aussi par  l’attitude des membres des trois pouvoirs de l’Etat, qui ne montrent aucune volonté s’agissant de mettre en place un conseil électoral crédible.

Les membres de la commission bicamérale sont sur le point d’arriver à un accord en ce qui concerne la désignation des représentants du Parlement au Collège transitoire du conseil électoral permanent. C’est ce qu’a laissé entendre ce mardi le député Abel Descollines, l’un des commissaires. Selon le parlementaire, les deux chambres pourraient désigner chacune une personnalité et la troisième pourrait être sélectionnée sur une liste de candidats soumis par les organisations de la société civile.

Le Directeur exécutif du RNDDH, Pierre Esperance, dénonce le non respect des principes fondamentaux de l’Etat de droit par l’équipe au pouvoir. De l’avis du militant des droits humains, au cours des deux dernières années, le pays a régressé considérablement en matière de lutte contre la corruption et l’impunité.

Le gouvernement vénézuélien  se dit prêt à collaborer avec l’Etat haïtien en matière de lutte contre la drogue. Cette promesse a été faite lundi 04 mars par des officiels du Venezuela, soulignant que  cette forme de coopération a déjà été définie par les autorités des deux Etats.

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

by PCRMEDIA - Webmaster: Luckner MERCIER