FLASH

Haïti – Élections : Le CTCEP ne peut pas garantir la tenue du scrutin en 2013

membres ctcep

Jeudi, Emmanuel Menard, le Président du Collège Transitoire du Conseil électoral Permanent (CTCEP) [installé depuis le 19 avril 2013], a annoncé lors de la première conférence de Presse du Collège électoral, la formation d’une Commission composée de 6 membres chargés de l’élaboration de l’avant-projet de loi électorale de réfléchir sur l’arrêté de 2008 et sur les règlements généraux ainsi que de l’estimation du budget des prochaines joutes électorales.

Concernant l’élaboration du projet de loi électorale, le Président du CTCEP a invité les secteurs politiques, de la Société Civile et les organisations de droits humains, à faire des propositions dans le cadre de l’élaboration de cet avant projet de loi.

« Nous travaillons sur le document du budget électoral devant organiser les prochaines élections, nous ne sommes pas en mesure de dire combien elles vont coûter. Mais, l’État et nos partenaires internationaux sont prêts à financer ces élections ». Le coût, dépendra en partie des moyens techniques et des ressources humaines impliquées a précisé Emmanuel Ménard, aussi, afin de réduire les coûts et de minimiser l’influence de la communauté internationale, il a demandé aux associations, aux groupes de jeunes, aux étudiants, aux employés du secteur public, de remplir leur devoir civique en travaillant sans rémunération en tant que membres de bureaux de vote. « Nous devons mettre tout en oeuvre pour rapatrier notre souveraineté électorale », a insisté le Président du CTCEP. Rappelons que les dernières élections ont coûté 29 millions de dollars !

Par ailleurs, le Président du CTCEP a annoncé des dispositions pour permettre aux haïtiens de la diaspora de remplir leur devoir civique « Nous étudions la possibilité pour chaque haïtien, détenteur de la carte identification nationale (CIN) en terre étrangère de voter au sein d’une Ambassade ou d’un Consulat d’Haïti dans son pays hôte [...] Nous étudions également des mesures pour permettre aux handicapés, aux femmes enceintes, aux malades, aux personnes âgées de voter sans difficulté. »

Concernant l’éventualité de la mise en place du vote électronique Emmanuel Ménard a indiqué « Nous pensons dépêcher des missions dans des pays où l’expérience est acquise. Certes, il y a des avantages et des inconvénients. Quand nous aurons à notre disposition un rapport complet sur la question, le conseil pourra décider si le vote électronique sera adopté [...] Si nous arrivons à implémenter ce système cette année, il nous permettra de publier les résultats plus rapidement, en toute transparence »

En ce qui concerne la tenu du scrutin cette année, il a précisé que les membres du CTCEP n’étaient pas en mesure de donner une telle garantie et qu’avant de penser à un calendrier électoral, les conseillers doivent prendre connaissance des dossiers « Nous sommes en train de faire une évaluation complète et totale de l’institution et prendre des mesures pour améliorer sa performance [...] Nous avons pris des mesures conservatoires [...] nous avons résilié plus d’une centaine de contrats [...] certains vont être renouvelés et de nouveaux contrats vont certainement être signés. »

Emmanuel Menard estime que l’organisation des prochaines élections, avant la fin de l’année est une nécessité pour que le pays ne sombre pas dans une nouvelle crise politique.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-8385-haiti-elections-prestation-de-serment-installation-et-elections-des-membres-du-bureau-du-ctcep.html

HL/ S / HaïtiLibre

Laissez un commentaire

by PCRMEDIA - Webmaster: Luckner MERCIER